Débarquement !

Déjà au mois d’Août ! Près d’un mois s’est écoulé depuis notre dernier post, sans crier gare. Les jours défilent, les semaines passent, riches en partages chaleureusement humains, sans parler de cette météo qui nous fait tous dégouliner (d’amour ?). Pour ceux qui s’inquièteraient, nous sommes loin des feux annoncés en Suède, mais ne croyez pas que nous sommes épargnés par les températures écrasantes de l’été. Le temps des bonnets et des doigts congelés semble bien lointain.

Côté boulot

Les jours raccourcissent lentement et le soleil décore toujours aussi magnifiquement le ciel de ses couleurs, tantôt d’un orange irradiant, tantôt d’un dégradé de pastels plus subtil. Nos journées commencent à 3h15, départ sur le terrain dans la pénombre de la nuit.

Nous sommes à plus de 2 800 oiseaux décorés de leurs jolies bagues de métal avec 48 espèces différentes de rencontrées. Parmi les plus fascinantes, le torcol qui peut tourner sa tête dans des orientations imposables, les pies grièches écorcheur qui arrachent les doigts dès qu’elles le peuvent, les pinsons, les chardonnerets et les verdiers qui nous en font voir de toutes les couleurs, …

En extra, nous avons réalisé une manip loisir sur les hirondelles des rivages. Ces oiseaux profitent des berges abruptes des carrières pour creuser des terriers et y loger leurs nichés. Alors que le soleil dort encore, nous approchons avec un grand filet de 30 mètres tendu par deux paires de bas costaux à chaque extrémité. Quel réveil que d’être attrapé la tête la 1ère dans un enchevêtrement de mailles fines, manipulés par des dizaines de doigts (même si ça pourrait plaire à certain) pour enfin être relâchés avec un anneau autour de la jambe… Un rêve éveillé pour ces petits animaux qui migreront vers…

Parfois, le monde sauvage nous offre la surprise d’un blaireau, d’un renard, d’un chevreuil et même d’un élan en pause goûter dans un jardin suédois, le museau rempli de pommes sucrées et un peu surpris d’être observé dans sa dégustation. Avec la chaleur, les orages éclatent de temps à autre et les moments de pluie sont propices à un sommeil prolongé appréciable.

Côté perso

Ce dernier mois a été marqué par les nombreuses visites et par les migrations… humaines ! Des va-et-vient qui font de la maison un véritable refuge familiale où l’on apprécie discuter, partager, parler de son pays, rire à gorge déployée et saisir l’instant.

Tout d’abord des bagueurs en herbe, venus pour s’entrainer 1 à 2 semaines et en apprendre davantage sur ces bêtes à plumes. Filip le suédois un peu timide, Harti et Auli les frères et soeurs finlandais  et dernièrement Alberto et Quentin tous deux venus d’Espagne et de France pour plusieurs semaines. Occasion pour nous 4 d’enfiler le costume de pédagogue pour tenter de transmettre passion et savoir faire (à la française ? un peu quand même).

Ensuite, nous avons accueilli les coéquipiers de passage pour l’autre équipe, plutôt orientée en recherche fondamentale sur une espèce cible. Nous avons eu la visite d’Eléonor, une suédoise qui  travaille sur la colorimétrie du plumage des oiseaux ; puis Kistaps de Lettonie, pour aider sur les captures des juvéniles et poser des loggers(collecteurs de données de migration).

Et enfin, nous avons eu la visite de nos chefs Bo, Magnus et Bengt, puis Hannah (fille de l’un des chefs) et deux filles d’un autre projet sur les oies ; une il y a quelques semaines puis une nouvelle fraichement arrivée aujourd’hui d’Afrique du Sud pour un mois répondant au joli nom de Storm (comme la tempête). Ici les oies sont comme les chevreuils pour les sangliers : très nombreuses dans les champs, elles causent des dommages qu’il est utile de quantifier pour tenter de coordonner chasse-agriculture et préservation de la faune… Vaste programme.

Autant de petites bouches et de grands estomacs à nourrir, la cuisine chauffe elle aussi ! Poulet basquaise à l’occasion de la victoire de la coupe du monde, ribambelle de gnocchis colorés, lasagnes végétariennes, chapatis tunisiens, tarte au citron, gâteau à la carotte, crumble aux fruits rouge, salades en tous genres, pizzas maison… Chaque jour de nouvelles saveurs. Et le jardin embellit nos plats au hasard de ses cadeaux !

Heureusement, quelques sorties viennent ponctuer nos semaines. Une soirée concert country-burger dans la réserve près d’Örebro ; un pique nique improvisé au bord du lac avec baignade, jeu de balle et frizbee ; soirée jeux de société en tous genres… L’ambiance d’été plane sur nos heures de détente. La maison se transforme aussi en cinéma pour des parties de fous rires devant Intouchables, la cage dorée ou Wild.

Pic épeichette

Merci encore à ceux qui continuent de nous envoyer de magnifiques cartes postales et des colis. Quel bonheur de remanger du pâté, de boire du vin et du Ricard ! Aussi, nous pensons réaliser un petit film de notre voyage, vos idées et vos envies sont ls bienvenus 😀 !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *