Semaine de folie…

Pour voir les articles précédents : Suède 2018

Côté boulot

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. La pluie perturbe beaucoup notre emploi du temps mais la chaleur arrive enfin, les bonnets sont de côté. Pas toujours simple de se caler au rythme et aux habitudes suédoises étant un peu… au jour le jour.

Nous avons quand même pu sortir malgré le sale temps et commencer à s’entrainer au baguage. Etienne joue au commandant de bord et manage ses petits moussaillons aussi assidus que possible. Les quelques filets tendus dans le jardin (59 mètres) sont un bon moyen pour s’entrainer à démailler ! Quelle belle surprise que d’attraper de jolies mésanges et même des grives, un oiseaux assez gros qui chante dans le jardin et que l’on peut observer en France en hiver. Nous sommes aussi aller à la recherche des courlis, un animal très lié aux milieux agricoles, qui est menacé par l’intensification d’exploitation des terres.

Nous avons aussi trouvé notre 1er nid de busard des roseaux, en construction. Ils n’ont pas encore pondu d’oeufs ici. Mélanie perchée en haut de sa coline et Etienne orné de ses magnifiques waders (genre de salopette étanche), l’enquête a pu débuté dans la roselière. Guidé au taki-walki et muni d’une perche en plastique avec une rubalise, Etienne était perdu dans les roseaux, davantage concentré à rester sur ses deux pieds qu’à suivre les indications de Mélanie qui rigolait bien à voir le pompon de rubalise gesticuler au milieu des roseaux (tentative de film à venir). Finalement, nous avons réussi à tomber sur l’un des nids !

Enfin, les nichoirs des Ètourneaux commencent à bien se remplir et les oeufs ont été pondus. Les prochains jours seront dédiés au contrôle d’éclosion pour savoir s’ils ont tous réussi à couver leurs oeufs.

Côté perso

Les jours passés ont été plutôt intenses ! L’anniversaire de Mélanie nous a permis de faire une coupure après presque 4 semaines de passées (déjà !) ici.

Etienne avait préparé sa surprise depuis quelques temps pour l’occasion. BALADE A CHEVAAAAL ! Le 7 au matin, nous voilà partis pour notre excursion. Un 1er arrêt à Nora, une ville au nord de chez nous, bloquée au 18/19ème où nous nous sommes baladés au bord d’un lac (encore un !) et où nous avons mangé dans un excellent restaurant (poisson et saucisse suédoise au menu).
L’après-midi, Marie (une copine de la voisine sollicitée pour la bonne adresse), nous a accueilli dans son domaine. Grand frison noir (Gaïa) pour Mel et un mignon connemara (Silver) pour Etienne qui remet le pied à l’étrier depuis…. pas loin de 20 ans ! Forêt sauvage et petits chemins, les paysages vallonnés nous ont réservé une balade hors du temps, totalement guidés par les pas de nos chevaux qui semblaient heureux de nous montrer le chemin. Pour le jour J, le 8 au soir, nous avons décidé de fêter les 25 ans autour d’un pique-nique, en haut d’une petite butte pour surplomber le couché de soleil sur le lac. Les filles et Etienne avaient cuisiné un magnifique gâteau au chocolat biscuits et confiture de framboise, sublimé par le rhum arrangé d’Etienne concocté avec la plante de la Réunion (Badiane). Un délice qui a ravit tout le monde à l’unanime (bon, sauf Tage le suédois qui n’a pas voulu se risqué au breuvage. Rappelons que l’alcool n’est pa coutume ici, ce qui n’est pas le cas des espagnoles !).

Nous avons aussi vécu notre 1ere rencontre avec les flics !! Eh oui, tout se passait trop bien pour ne pas voir notre idylle pimenté d’un petit papier jaune sur notre pare-brise à Nora. Ici, il est strictement interdit de se garer dans le sens inverse de la circulation. Aucune négociation possible, nous voilà donc au commissariat pour régler notre bêtise de touristes à 60 euros tout de même. Sauf que, au commissariat, bien sûr la valse des agents va bon train et voilà que deux compères nous arrêtent. Aucun papier sur nous, juste un passeport qui traine pour tenter de prouver notre nationalité. Quelle suprise que d’entendre que notre voiture n’est pas supposée rouler depuis… 2016 ! Pas de contrôle technique à jour. Heureusement, notre nationalité semble plaire à notre interlocuteur qui nous évite l’amende de 150€ à condition qu’on remette de suite la voiture à la réserve. Notre conversation s’achève par une splendide tirade bien clichée « Vous fumez, vous buvez ? Non parce qu’on le sait hein les français vous aimez bien le canabis (rire sacarstique) ». Eh bien oui Monsieur l’agent et on mange aussi les ortholans ! C’est fou ça…

Sinon, nous avons enfin vécu notre première visite chez les suédois qui nous a beaucoup séduit. A l’occasion d’un gouter chez notre tuteur, nous avons pu découvrir leur maison et leur deseign intérieur. Un look plutôt épuré, fait de bois et de décoration nature, privilégiant les petits espaces très fonctionnels (pas très haut de plafond vu la distance avec les premiers cheveux d’Etienne). Les fenêtres font aussi partie de la décoration : s’ouvrant vers l’extérieur, elles sont ornées d’objets en tous genres et très souvent d’une lampe qui semble toujours allumée. La pause café suédoise ou FICA nous a permis de découvrir le Kanelbulle, une pâtisserie typique faite de brioche en colimasson et d’enchevêtrements à la canelle.

La vie à la maison se passe toujours bien. Nous avons accueilli un nouveau coloc lituanien, Gintaras, et nous sommes maintenant 8 à table ! La cuisine va toujours bon train entre les plats espagnoles avec plein de couleurs et le pain de mieux en mieux réussi (et apprécié) d’Etienne. Nous continuons notre jardin où les salades poussent plutôt bien. Les quelques sorties shoppings se sont faites en chantant à tutête les classiques de ABBA, avec un CD laissé (au hasard ? nous ne croyons pas au hasard) dans la voiture de la team espagnole.

La suite au prochain épisode, si l’orage ne décide pas de revenir nous jouer de mauvais tours après avoir fait tout sauter (encore une fois) hier soir. Nous ne savons pas encore si l’ordinateur va s’en remettre…

PS. Un grand merci pour les deux colis qui sont arrivés dans la boîte aux lettres pour continuer encore un peu l’enchantement de l’anniversaire 😀 !! En attente des prochaines belles surprises…

Angfallet

2 Commentaires

  1. Je vais envoyer à Etienne la recette du pain que fait Michel, très simple, rapide et délicieux ! bises

  2. Magnifique
    Merci pour ce partage pro et perso.
    on s’y croirait presque !
    Ici les étourneaux ont bouffé toutes les cerises … les « tar-ba »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *